Travail en santé

Main Content

L'obésité et le travail: un sujet mal compris

Programme

Conférenciers

Inscription

24 octobre 2019 - Centre Mont-Royal
2200 Rue Mansfield Montréal H3A 3R8
Frais d'inscription : 40,00$

8h00 - Accueil des participants

9h00 - L’obésité est une maladie
Par Dr Yves Robitaille
• Les actions thérapeutiques
• Le suivis médical: une clinique en obésité

10h00 - Imparfait et en santé
Par Dr Jo-Anne Gilbert, kinésiologue
• Imparfait et en santé

11h00 - La prise en charge en milieu de travail
Par Denis Gobeille, M.Sc., R.I., CRHA
• La prise en charge en milieu de travail et les coûts
• Le rôle des gestionnaires et les entreprises

11h30 - La vie en gros
Par Michael Bergeron, auteur
• Plaidoyer pour la fin des stéréotypes.

12h00 Mots de la fin

Résumé

L’obésité est un problème de santé chronique progressif, comme le diabète ou l’hypertension, qui se caractérise par une accumulation anormale ou excessive de graisse qui risque de nuire à la santé. Les études sur la santé de la population évaluent la prévalence de l’obésité à l’aide d’un outil de mesure rudimentaire appelé l’indice de masse corporelle (IMC).

Bien que cet outil soit utile pour surveiller la santé de la population, on ne peut pas l’utiliser pour poser un diagnostic clinique d’obésité. L’obésité devrait être diagnostiquée par un professionnel de la santé qualifié qui utilise d’autres tests et mesures cliniques. En dehors de ses effets sur la santé générale et le bien-être, l’obésité peut également nuire au bien-être social et économique des personnes qui en sont atteintes du fait de la stigmatisation sociale qui y est généralement associée.

Aussi courants que d’autres formes de discrimination – dont le racisme – les préjugés et la stigmatisation à l’égard du poids peuvent en accroître la morbidité5,6 et la mortalité7. La stigmatisation associée à l’obésité se traduit par beaucoup d’injustice en matière d’accès à l’emploi, aux soins de santé et à l’éducation du fait de stéréotypes négatifs largement répandus voulant que les personnes présentant de l’obésité soient paresseuses, peu motivées ou incapables de s’autodiscipliner.

C'est faux!

 

Dr Yves Robitaille,
Centre de médecine métabolique de Lanaudière

Spécialiste en médecine interne, le Dr Yves Robitaille dirige le Centre médecine métabolique de Lanaudière dédiées aux traitements du surplus de poids, de l’obésité et aux pathologies associées.

Jo-Anne Gilbert, Ph.D. kinésiologue
"Moi non plus je ne suis pas parfaite"

Kinésiologie et spécialiste dans la gestion du poids, toutes mes interventions sont appuyées sur mes connaissances scientifiques rigoureuses et sur mon expérience professionnelle en activité physique, en nutrition. Je vous invite à être "Imparfait et en santé" !

Denis Gobeille, M.Sc.,R.I., CRHA


Spécialiste de la gestion de la santé au travail, il dirige les formations en gestion de la santé au travail pour les conseillers et les cadres qui doivent faire face aux répercussions des maladies chroniques sur les ressources humaines des organisation.

Mickael Bergeron, auteur et chroniqueur

«Les gros sont vus comme étant des personnes paresseuses, incapables de se contrôler ; bref, comme souffrant d’un manque de discipline. Si on est gros, c’est nécessairement parce qu’on n’est pas capables de contrôler son corps, ses pulsions. Et c’est faux», plaide Mickaël Bergeron.